Télécharger le CV en Français et en Anglais


Après des études de piano et de violon au conservatoire régional de Grenoble, puis d’écriture au conservatoire national supérieur de musique de Paris, où elle obtient quatre premiers prix, Pascale Jeandroz s’oriente vers la direction d’orchestre. Elle suit l’enseignement de divers chefs, notamment Pierre Boulez, Peter Eötvös, John Elliott Gardiner, Eric Ericsson…

Lauréate du 13e concours international de direction d’orchestre de Lugano (Suisse), titulaire du diplôme de direction d’orchestre de l’Ecole normale supérieure de musique de Paris, admise en quart de finale des concours internationaux de Besançon et Katowice,elle est engagée de 1988 à 1993 par l’orchestre Krakowiak en Picardie. Puis, elle dirige pendant plusieurs années l’Orchestre symphonique des jeunes Alfred Lowenguth, orchestre amateur de haut niveau avec lequel elle effectue plusieurs tournées, notamment à Prague, ainsi que de nombreux concerts à Paris.

Après avoir assuré la direction artistique de l’Orchestre Vivaldi (Senlis, 1991-1992), elle est nommée directrice musicale du StudiOpéra à Paris, en 1996, puis du Théâtre du Binôme pour une tournée d’opéra.

En 2002, elle prend la direction du Chœur de l’armée Française à la Garde républicaine. Avec ce chœur d’hommes professionnel, elle collabore avec les plus grands chefs et orchestres : Christophe Eschenbach (Orchestre de Paris), Pierre Boulez (Orchestre du conservatoire supérieur de musique de Paris), Edmon Colomer (Orchestre de Picardie), Peter Eötvös (Ensemble Intercontemporain)… Elle est également amenée à diriger régulièrement les orchestres avec lesquels le choeur se produit (Orchestre des lauréats du CNSM de Paris, Orchestre symphonique et Orchestre à cordes de la Garde Républicaine, Orchestre d’harmonie de la Flotte de Toulon…)

Titulaire de deux certificats d’aptitude à l’enseignement (écriture, formation musicale), professeur de musique de chambre au conservatoire du 8e arrondissement de Paris, elle en dirige régulièrement l’orchestre des professeurs et grands élèves, dans des programmes d’oratorio, d’opéra ou de création contemporaine, pour des représentations régulières salle Gaveau.

En 2006, la Confédération musicale de France lui confie la direction de l’Orchestre national d’harmonie des jeunes : l’un de leurs concerts, à l’auditorium Messiaen de la Maison de Radio-France, a été retransmis sur les ondes de France Musique.

En 2007, elle est nommée chef adjointe à l’Orchestre d’Harmonie des Gardiens de la Paix de Paris. Avec cet orchestre professionnel de 87 musiciens, elle se produit au Théâtre du Châtelet à Paris, au Palais des Congrès de Strasbourg, et dans plusieurs salles et églises parisiennes. Elle dirige de nombreuses oeuvres du XX° siècle (Olivier Messiaen, Jean Langlais, Ida Gotkovsky, Roger Boutry, Dirk Brossé, Jean Langlais, Maxime Aulio, Philip Sparke) ainsi que des pièces originales pour orchestre à vents de Rimsky Korsakov, Chostakovitch, Holst, et des transcriptions du grand répertoire symphonique.

Depuis 2012, elle  est chef  invitée de l’Orchestre de la Région Réunion, de l’Opéra de Limoges, de l’orchestre à cordes « I Musici Brucellensis » de Bruxelles, de l’Ensemble Instrumental de Corse et de l’ensemble « Puncta » d’Angers.